livret épargne orange

LEO, le livret épargne orange imaginé par ING Direct

ING Direct a été le premier acteur à se lancer en ligne sur le marché français, et bien lui en a valu. Aujourd’hui, il se positionne comme le numéro 2 du marché, rattrapé récemment par Boursorama Banque qui enregistre une croissance tonitruante. Si ING Direct a réussi à dépasser le million de clients en France, c’est parce que son fameux Livret Epargne Orange, abrégé LEO, a longtemps été un incontournable.

Il y a un peu plus d’une année, ING Direct a été la première banque en ligne a célébré le million de clients. Ce succès, elle le doit à son livret épargne orange, LEO, qui ne va pas sans rappeler son logo – un lion.

ING Direct

Pourquoi le Livret d’épargne LEO perd de sa superbe

Malheureusement ces dernières années, ING Direct a vu le taux de son livret épargne non réglementé baisser, en passant à tout juste 0,1% actuellement. Ce qui est d’autant plus triste, c’est que ce rendement n’est pas exempté d’impôts et de prélèvements sociaux – il ne reste quasiment plus rien à la fin.

C’est d’autant plus frustrant que l’inflation est actuellement autour des 0,7% (taux relevé par la Banque de France au 30 juin 2017) : autrement dit, ce taux ajusté à l’inflation est négatif ! En revanche, il est intéressant de bénéficier du taux préférentiel ING Direct qui dure les 2 premiers mois, dans une limite de 50.000 euros : vous recevrez là 2% de rendement garanti – une aubaine !

Il faut quand même souligner que c’est l’un des rares placements qui est entièrement sans risque, et ça mérite d’être souligné. ING Direct (vous pouvez d’ailleurs voir un avis ING Direct complet réalisé par Valentin sur Marianne2.fr) propose à ses clients un plafond pour ce livret épargne LEO ING Direct à hauteur de 3 millions d’euros. Si certains établissements bancaires proposent une version illimité de ce produit, il est intéressant d’aller voir ailleurs dès lors que l’on a des sommes à placer aussi importantes.

ING Direct fait mieux que la moyenne sur l’assurance-vie

Evidemment, les particuliers savent qu’aujourd’hui les produits d’épargne ne rapportent plus grand chose, et c’est aussi le cas pour l’autre produit phare – à savoir l’assurance vie. En quelques années, le taux s’est littéralement effondré en raison des taux faibles imposés par les banques centrales. Ainsi, l’ACPR a relevé en 2016 un taux pour l’assurance vie moyen de 1,93% – c’est la première fois en dix ans que ce taux descendait sous les 2%.

ING Direct pouvait quand même se féliciter d’avoir en 2016 un rendement de 2,25% net de frais, ce qui est supérieur à la moyenne relevé par l’ACPR. Cela reste cependant légèrement en deçà des autres banques en ligne, qui se situent toutes pour la plupart entre 2,65 et 3,10% net de frais, et avant prélèvement sociaux.